Comment devenir un artiste ?

Quand les élèves de 3EA deviennent des artistes en herbe…….

Madame Podvin, artiste peintre demeurant à Saint André de Sangonis, a accepté mon invitation, pour intervenir en classe de 3EA, pendant le cours d’ESC.

Elle a présenté aux élèves son parcours avant de travailler avec eux sur l’expression du ressenti à travers la peinture.

Chaque élève, avec un pinceau, des couleurs primaires et à sa manière, a exprimé un sentiment de colère, de haine, de joie, de tristesse, de mélancolie…….

Pendant 2 heures sur les conseils de l’artiste, la peinture fut un exutoire, un moyen de libérer une émotion, retranscrire un état d’âme, une façon très personnelle de réaliser une œuvre d’art.

A l’issue de cette réalisation, les élèves semblaient à la fois surpris et fiers de ce qu’ils avaient su faire.

L’ exposition de leurs œuvres sera inaugurée le jeudi 7 avril dans le cadre de la semaine Erasmus, en présence de l’artiste et de nos partenaires européens.

Professeur d’ESC

Sandrine Hodée-Ratier

Confection d’un repas Tzigane

Conférence chantée et confection d’un repas tzigane.

Le Sillon diffuse des spectacles de la programmation artistique, au Théâtre à Clermont l’Hérault, dans l’espace public ou dans des lieux insolites des communes du Clermontais.
Autour du spectacle « Je suis née sous une bonne étoile », Sylvain Stawsky, interprète de ce récit autobiographique et fascinant d’Ilona Lackovà, a offert une conférence chantée sur la culture rom aux lycéens du Cep d’or à Clermont l’Hérault. Ensemble, ils ont également préparé le repas tzigane servi au public du Sillon après la représentation.
Le Sillon remercie les professeurs et le lycée le Cep d’Or pour leur implication et le partenariat établi à l’occasion de « Je suis née sous une bonne étoile », un spectacle comme un moment d’intimité théâtrale, festif et joyeux, où la musique, comme dans la tradition romani, a une place prépondérante. Les lycéens ont pu découvrir l’envers du décor de ce récit d’une vie de femme tzigane en Slovaquie, entremêlé de chants traditionnels, de rires, de pleurs, de cris, de silences, pour mieux faire entendre la richesse de ce peuple.

Le château de Clermont l’Hérault

                    Balade au château de Clermont l’Hérault

Dans le cadre du cours d’ESC, mardi 19 janvier, les élèves de la classe de 4EA ont découvert ou redécouvert pour certains, les vestiges du château de Clermont l’Hérault.
Une balade au cœur de l’histoire de cette commune de 8000 habitants environ, qui vient compléter le cours sur les châteaux forts !

Sandrine Hodée-Ratier